Navigation

Suisse - Jamaïque: Drmic frappe encore

Ce contenu a été publié le 30 mai 2014 - 22:30
(Keystone-ATS)

Genève - Ce n'est pas encore le Brésil mais c'est une victoire bonne à prendre. A Lucerne, la Suisse a signé son premier succès de l'année en s'imposant 1-0 devant la Jamaïque en match amical.
Devant 15 000 spectateurs, les joueurs d'Ottmar Hitzfeld ont dû attendre la 84e minute pour forcer la décision. Auteur d'un doublé en mars dernier contre la Croatie, Josip Drmic a frappé à nouveau. Sur un service de Dzemaili, le Zurichois pouvait tromper le gardien. Il s'est ainsi racheté après son raté incroyable de la 67e minute. Drmic, qui avait relayé Seferovic à la pause, n'avait, en effet, pas cadré dans la cage vide un centre de Xhaka.
Faire jouer à plein la concurrence: tel était sans doute le but recherché par Ottmar Hitzfeld pour cette première rencontre amicale avant le départ pour le Brésil. Les titularisations de Djourou, Senderos, Ziegler Dzemaili, Mehmedi et Seferovic s'inscrivaient dans ce sens. Bien sûr, il serait absurde de tirer des enseignements définitifs en raison de la faiblesse de l'opposition. Mais il est évident que Seferovic recherche désespérément cette confiance qui s'est envolée ce printemps à force de ne pas quitter le banc de la Real Sociedad. Qu'un Ziegler, lui aussi, ne rayonne pas vraiment après sa saison délicate à Sassuolo.
La déception la plus vive est pourtant venue d'un "titulaire". Granit Xhaka n'a jamais pu imposer sa technique dans ce rôle de 9,5 qui ne lui sied plus vraiment. Son manque de vivacité pardonne de moins en moins à l'image de ce ballon perdu à la 27e qui devait contraindre Djourou à commettre une faute grossière pour stopper la rupture adverse.
En seconde période, le joueur de Mönchengladbach croyait avoir "sauvé" son match avec cette offrande en or pour Drmic. L'assist qui lui a été involontairement refusée par le futur joueur du Bayer Leverkusen, aurait servi sa cause. On le sait, l'unique interrogation qui demeure dans l'esprit du sélectionneur est le nom du joueur qui évoluera juste derrière Drmic à Brasilia. Plus les jours passent, plus l'impression que cette place n'est pas pour Xhaka se renforce.
Ouvrir le score avant l'heure de jeu n'aurait certainement pas été une mauvaise idée pour cette équipe de Suisse empruntée. La sortie sur blessure de Mehmedi à la 64e minute devait encore assombrir le tableau. On avait parlé de match piège par excellence pour l'équipe de Suisse en évoquant cette rencontre qui tombait après une semaine d'entraînement d'une "intensité incroyable" selon les propos d'Ottmar Hitzfeld. On n'en fut pas loin.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.