Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Philippe Senderos toujours sur le carreau, Alain Nef fait son grand retour en équipe de Suisse.
Le défenseur des Young Boys figure dans la liste des sélectionnés pour les rencontres amicales aux Pays-Bas, le 11 novembre, et au Luxembourg le 15. Nef (29 ans) avait fêté sa troisième et dernière sélection à ce jour le 5 septembre 2009 à Bâle lors de la victoire 2-0 contre la Grèce pour le compte du tour préliminaire de la Coupe du monde 2010. "Alain est un titulaire indiscutable dans son club, souligne Ottmar Hitzfeld. Il a joue avec davantage de rigueur et il est une arme sur les balles arrêtées".
Le coach national a retenu vingt-et-un joueurs pour ces deux rencontres qui s'inscrivent dans le cadre de la préparation du tour préliminaire de la Coupe du monde 2014. Le retour de Nef est la seule surprise de cette sélection. "L'équipe a besoin de grandir ensemble. Je ne vois pas l'intérêt d'ouvrir davantage mon cadre", explique-t-il.
Appelé très certainement à remplacer Reto Ziegler pour le premier match de la campagne de 2014, Ricardo Rodriguez ne jouera pas à Amsterdam. Il évoluera la veille avec les M21 à Lugano contre la Géorgie avant de rejoindre l'équipe A. "Nous aurions pu également agir de la sorte avec Shaqiri, Xhaka et Mehmedi. Mais à mes yeux, ces trois joueurs sont des titulaires à part entière de l'équipe A", souligne le sélectionneur". Le message est clair. Ils ne "redescendront" plus avec les M21.
Malgré son statut de remplaçant à Leverkusen, Eren Derdiyok demeure le seul véritable attaquant nominal de la sélection dans la mesure où Mehmedi et Emeghara peuvent évoluer davantage en retrait dans le schéma en 4-2-3-1 de l'équipe. Le sélectionneur s'est, ainsi, enquis du sort de Mario Gavarnovic à Mayence, un joueur sur lequel il compte toujours. "Il est arrivé à la fin août dans son nouveau club, précise-t-il. On me dit qu'il est victime de la concurrence. Avec ma démarche, j'espère avoir mis un peu de pression sur l'entraîneur (ndlr: Thomas Tuchel).

ATS