Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Winterthour ZH - Le groupe industriel zurichois Sulzer a encore souffert de la crise au 1er semestre, même si une reprise se fait sentir au niveau des commandes. Par rapport la même période de 2009, son bénéfice net a chuté de 28,2% à 111,7 millions de francs, a-t-il annoncé jeudi.
Le chiffre d'affaires du groupe actif notamment dans les pompes, les installations pour l'industrie pétrolière, le traitement de surfaces et les turbomachines montre un repli de 14,7% (-15,8% corrigé des effets de change ainsi que des cessions et acquisitions). Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) s'est détérioré de 27,8% à 154,9 millions de francs.
Reprise des commandes
Sulzer explique la baisse de son chiffre d'affaires par la faiblesse des commandes passées durant l'année de crise 2009. Un tournant s'est toutefois produit au 2e trimestre de cette année.
Sur le semestre écoulé, Sulzer a par conséquent vu ses entrées de commandes se redresser de 4,2% à 1,662 milliard de francs. Le carnet de commandes s'est pour sa part étoffé de 7,3% depuis le début de l'année, à 2,009 milliards de francs.
Sulzer s'estime bien positionné dans l'environnement économique actuel. La tendance positive sur ses marchés à cycle court comme l'automobile, l'aviation ou le papier devrait se poursuivre mais en ralentissant. Mais dans les secteurs à cycle long comme le gaz ou le pétrole, le groupe qui emploie 13'200 personnes dans le monde ne table pas sur une reprise rapide, de nombreux clients potentiels continuant à différer leurs projets.
Incertitudes
Dans ce contexte, Sulzer s'attend à ce que ses ventes et ses résultats resteront cette année inférieurs à ceux de 2009, où le groupe avait encore profité d'un solide carnet de commandes et réalisé un chiffre d'affaires de 3,35 milliards de francs avec un bénéfice de 270,4 millions à la clé.
Dans l'ensemble, les résultats présentés jeudi étaient assez conformes aux attentes, même si les perspectives restent encore entachées d'incertitudes. A la Bourse suisse, l'action Sulzer se négociait par conséquent à des niveaux proches de la veille. Vers 11h30, elle valait 108 francs, soit 0,2% de moins que mercredi soir, dans un marché SPI en progression de 0,4%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS