Navigation

Super League: Lausanne-Sport tombe en Challenge League

Ce contenu a été publié le 04 mai 2014 - 15:38
(Keystone-ATS)

Genève - Le Lausanne-Sport doit faire face, un an après Servette, à la première relégation sportive de son histoire.
Le LS s'est incliné 3-1 à Aarau, au lendemain de la victoire 1-0 de Sion à Lucerne, pour le compte de la 32e journée de Super League. Avec treize points de retard sur les Valaisans à quatre matches de la fin du championnat, les Vaudois sont condamnés à retrouver la Challenge League, trois ans après leur promotion.
A l'image de plusieurs de ses matches cette saison, Lausanne a vécu un après-midi cruel au Brügglifeld. Plutôt dominateur sans être transcendant, il a manqué de réalisme en attaque - bonnes occasions pour Vukusic/7e et Tafer/16e - avant de plier à la 50e sur une tête de Ionita. Déjà principal coupable de la défaite contre Sion à la Pontaise le 6 avril, le portier João Barroca porte là encore une lourde responsabilité, étant sorti dans le vide sur le corner argovien.
Les Lausannois ont égalisé à la 64e par Vukusic mais ont plié une deuxième fois, devant un Burki très chanceux après plusieurs contres favorables et une troisième, encore devant Ionita, à la 91e.
Même si le LS avait commencé à y croire depuis la venue à sa tête de Marco Simone, cette relégation répond à la logique même. Le club vaudois occupe en effet la dernière place du classement depuis la... 1re journée. Sanctionné administrativement en 2002 avant de tomber en faillite, Lausanne n'avait encore jamais été relégué sportivement dans son histoire. Comme Servette jusqu'à la saison passée.
Bâle maintient pour sa part le cap vers un cinquième titre d'affilée. Les Rhénans, une semaine après avoir tenu le choc contre Grasshopper (1-1), se sont imposés 3-0 à St-Gall et sont assurés de conserver, au pire, quatre points d'avance sur GC. Les Sauterelles recevront les Young Boys à 16h00.
Le débat sur l'arbitrage lors des matches du FCB n'est pas près de s'arrêter. Lésés en finale de la Coupe contre le FCZ, les Bâlois ont cette fois-ci été bien plus heureux puisque les deux buts qu'ils ont inscrits en première mi-temps ont tous été précédés d'une décision discutable.
L'ouverture du score par Stocker à la 21e est en effet entachée d'une faute de main d'Elneny, à l'origine de l'action. Le 2-0 marqué fort joliment par Delgado à la 37e est tombé quelques secondes après une voie de fait de Safari sur Vitkieviez qui aurait pu valoir au Suédois une expulsion. Le 3-0 de Stocker à la 56e ne doit en revanche rien à l'arbitre, l'international réalisant un magnifique enchaînement contrôle orienté - frappe en force qui n'a laissé aucune chance à Herzog.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.