Toute l'actu en bref

Lausanne-Sport n'a vraiment pas profité de la défaite de Vaduz samedi contre GC (4-2). Le LS s'est fait surprendre par St-Gall (1-0) lors de la 31e journée de Super League.

Maîtrise du jeu mais inefficacité crasse: ainsi convient-il de résumer la prestation des Vaudois à la Pontaise. Les Brodeurs, plus faible formation de 2017 dirigée pour la première fois par Giorgio Contini, avaient pourtant les traits des victimes idéales dimanche après-midi.

Auteurs d'une terne copie, les Saints-Gallois ont quand même forcé leur destin sur une action conclue à la 66e par Albian Ajeti, 20 ans et dix buts cette saison. Il y a donc toujours quatre points d'écart entre les Lausannois et la lanterne rouge Vaduz. En revanche, avec respectivement quatre et huit longueurs d'avance sur les deux cancres, St-Gall a peut-être bien assuré son maintien au Stade olympique.

Les deux meilleures formations depuis la reprise, Bâle et Lugano, n'ont pas pu se départager au Cornaredo (2-2). Car ces Luganais ont de la ressource et du souffle, ayant réussi à remonter un score de 2-0 (Fransson et Xhaka).

D'abord grâce à un penalty transformé à la 60e par Alioski qui, avec 16 réussites, est revenu à deux réalisations de l'actuel meilleur buteur Guillaume Hoarau (indisponible pour le reste de la saison). Puis grâce à une reprise de la... poitrine de Sadiku à la 80e. L'avant-centre albanais, trop démonstratif dans sa jubilation avec les tifosi, a reçu dans la foulée un second avertissement...

Ce nul de Lugano, couplé à la défaite de Lucerne samedi (3-1 à Thoune), demeure une aubaine pour le FC Sion. Ce dernier, s'il bat Young Boys à Tourbillon (16h00), comptera alors quatre et cinq points d'avance sur ses deux poursuivants, dont l'ordre est désormais inversé.

ATS

 Toute l'actu en bref