Navigation

Super League: les devoirs de Xamax, la "brosse" de Geiger

Ce contenu a été publié le 31 août 2019 - 21:50
(Keystone-ATS)

Joël Magnin et Alain Geiger partageaient les mêmes sentiments au sortir du nul 2-2 en Neuchâtel Xamax et Servette, oscillant entre regrets et satisfactions.

"Je pense que nous avons vu un beau spectacle", commence le coach d'un Xamax qui, menant 2-0, aurait pu enfin remporter son premier match de Super League cette saison. "Nous avons bien commencé mais avons ensuite trop reculé sous la pression de Servette. Et, surtout, nous n'avons pas bien su gérer les moments-clés."

Alain Geiger, lui, est "heureux d'avoir sauver le nul" mais n'a pas du tout apprécié la première mi-temps de son équipe. "On roupillait, les joueurs n'osaient pas aller de l'avant, estime le coach du SFC Alain Geiger. J'ai passé la brosse à la mi-temps, je les ai secoués mais j'ai aussi dû changer de système pour être meilleur offensivement car mes côtés ne fonctionnaient pas. Après la pause, nous avons été beaucoup plus courageux."

La conclusion revient à Joël Magnin. "Je retiens qu'on progresse et c'est une bonne chose, déclare Magnin. Mais je constate aussi que cela ne suffit toujours pas pour gagner. Donc il faut encore en faire plus."

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.