Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Servette a manqué l'occasion de revenir à quatre points de Thoune lors de la 18e journée de Super League. La pause hivernale fera le plus grand bien au SFC, tenu en échec 0-0 par les Bernois.
Au nombre d'occasions, impossible de ne pas reconnaître la domination certaine des Genevois. Mais on ne se fabrique pas un buteur si facilement et les Grenat ont ainsi irrémédiablement séché devant la cage adverse, parfois par maladresse, parfois par malchance (parade presque miraculeuse de Faivre sur une tête certes mal exécutée par Eudis à la 27e).
Acceptant son sort, le FC Thoune a eu le mérite de ne jamais paniquer. Comme si le déroulement de la partie était exactement conforme aux prévisions du coach intérimaire Mauro Lustrinelli. Les Bernois, avec un match nul, ne conservaient-ils pas leur sept longueurs d'avance sur la lanterne rouge?
Alors, sans chercher à forcer, les Thounois ont fait le dos rond pendant une heure et ont commencé, peu à peu, à faire jeu égal. Voire même mieux. Le tout en se créant quelques opportunités sur contres ou balles arrêtées, comme de tir de Wittwer sur la transversale (14e), cette frappe de Salamand claquée par le portier Barroca (53e) ou encore cette tête de Ferreira presque synonyme de 1-0 (56e).
La situation de Servette au classement reste très inquiétante mais elle n'est pas désespérée non plus. Ayant traîné leur déficit physique tout ce premier tour après une préparation d'amateur, les Genevois sont apparus ces dernières semaines bien plus en jambes et les résultats, sans être transcendants, ont suivi. De quoi encore croire au sauvetage, pour autant que le travail hivernal se déroule de manière optimale.
A Berne, Sion pensait avoir fait l'essentiel à la 29e minute grâce à un coup franc magistral de Dingsdag, résultat d'une faute d'Ojala lui ayant valu une expulsion pour avoir retenu Lafferty. Mais YB n'a pas baissé les bras et dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, Alain Nef a pu égaliser en reprenant victorieuseemnt un excellent coup franc de Farnerud. Incapables de faire la différence en supériorité numérique, les joueurs de Pierre-André Schürmann ont payé leur dilettantisme à la 78e lorsque Vanins fit tomber Farnerud dans la surface de réparation. Nuzzolo transforma le penalty avec l'aide du poteau (78e). Et sur un contre à la 94e, ce même Nuzzolo clôtura le score d'une superbe pichenette pour un succès 3-1 des joueurs de la capitale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS