Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sion a commencé la saison par un amer match nul 2-2 à Lucerne. Les Valaisans avaient quasiment match gagné, avant d'encaisser deux buts aux... 90e et 92e minutes.

Alors qu'il avait tout en main pour entamer la Super League 2015/2016 par une victoire, le FC Sion a cédé sur un autogoal de Zverotic, puis sur une action de rupture conclue par Schneuwly à la dernière seconde du match. Un dénouement frustrant, très frustrant pour le club sédunois qui s'est vu trop beau en fin de rencontre.

Avant ce relâchement coupable, les hommes de Didier Tholot avaient quasiment fait tout juste. A commencer par la nouvelle recrue tchèque Martin Zeman, à l'origine des deux buts de son équipe. Sur coup franc, le milieu de terrain à la crête de cheveux rose a d'abord offert le 1-0 à l'inévitable Konaté (34e). Puis, usant à nouveau de son pied gauche, il a adressé un centre parfait à Assifuah, qui n'a plus eu qu'à se jeter pour doubler la mise (52e).

Les deux offrandes de Zeman auraient dû suffire aux Valaisans pour rafler la victoire, et d'autant plus que Lucerne ne s'est pas montré particulièrement convaincant. Mais alors qu'ils avaient affiché une belle sérénité jusqu'ici, les détenteurs de la Coupe de Suisse ont complètement craqué dans les dernières minutes. La faute à des joueurs qui ont cru trop vite à la victoire ? Ou à un entraîneur qui a remplacé trois cadres (Konaté, Assifuah, Zeman) dans le dernier quart d'heure ?

Certes privé de deux joueurs importants - Kouassi et Ziegler -, le FC Sion n'avait pas le droit d'égarer deux points au vu du scénario de cette rencontre inaugurale. Et surtout pour un club qui ne cache pas son ambition de jouer le titre cette saison en Super League.

ATS