Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Swatch Group a signé un nouveau record de ventes en 2011, franchissant pour la première fois la barre des 7 milliards. Malgré la cherté du franc, le groupe horloger biennois a dégagé un chiffre d'affaires brut de 7,143 milliards de francs, en hausse de 10,9% sur un an.

L'appréciation de la devise helvétique face au dollar et à l'euro a occasionné un effet de change négatif de 696 millions de francs, a indiqué Swatch Group mardi. A taux de change constants, les ventes ont bondi de 21,7% en comparaison avec 2010. Le mois de décembre s'est même révélé le meilleur de toute l'histoire du groupe.

Les ventes du segment Montres et Bijoux ont progressé de 14,1% à 6,3 milliards de francs (+26,1% à taux de change constants). Pratiquement toutes les marques de ce secteur ont inscrit un taux de croissance à deux chiffres.

Chine

Pour les principales marques, la progression ne s'est pas seulement révélée excellente dans la Chine élargie - qui comprend outre la Chine, les marchés de Hong Kong, Macao et Taïwan -, mais aussi dans les autres régions et dans toutes les gammes de prix. Swatch explique ce bond par ses investissements dans ses magasins et ses offensives publicitaires.

Dans le segment de la production de montres, mouvements et composants, confronté à un accroissement massif de la demande, la croissance a atteint 32,6% à 2 milliards de francs. Certains secteurs de ce segment ont connu des goulets d'étranglement, malgré une augmentation de la capacité de production, relève le communiqué.

Année prometteuse

Dans les systèmes électroniques, le chiffre d'affaires s'est inscrit à 336 millions de francs, chutant de 23,6%. Swatch Group explique ce recul par la force du franc ainsi que la baisse de la demande sur certains marchés.

Les perspectives du groupe horloger à la tête de 19 marques horlogères restent prometteuses. Swatch a ainsi connu un démarrage positif en janvier dans toutes les régions et toutes les gammes de prix. La croissance devrait se maintenir durant l'ensemble de l'exercice 2012, malgré la pression ambiante.

ATS