Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La compagnie aérienne Swiss réfléchit à une hausse de 15 à 20 francs du prix de ses billets d'avion à destination de l'Europe. La dernière augmentation de la taxe sur les carburants ne suffit pas à combler la hausse générale du prix du kérosène.

La hausse du prix des carburants coûtera 300 millions de francs supplémentaires à Swiss en 2012. Or, l'augmentation de la taxe sur les carburants introduite en décembre 2011 ne rapportera que 50 millions de francs, a déclaré Harry Hohmeister, patron de Swiss, dans la "NZZ am Sonntag".

Les mesures d'économies que Swiss a mises en place, comme le gel du recrutement de cadres, devraient améliorer la situation. La compagnie aérienne a vu l'an dernier son résultat opérationnel se replier de 17% à 306 millions de francs. Il a même plongé de 87% sur les trois derniers mois de l'année.

Lignes remises en question

La filiale de Lufthansa envisage également d'augmenter les capacités de certains de ses avions, en ajoutant des sièges, a ajouté M. Hohmeister. Certaines lignes moins fréquentées pourront aussi être remises en question, mais il n'est pas question de diminuer le nombre d'appareils en service.

Pour l'instant, le patron de Swiss ne prévoit pas d'engager du personnel de cabine étranger. Mais si la situation monétaire de la Suisse ne s'améliore pas, il faudra prendre en compte cette possibilité. Des hausses de salaires, dans le cadre des négociations sur la CCT, ne sont pas envisagées. A l'heure actuelle, il n'est pas prévu non plus de supprimer des emplois.

ATS