Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La perte de son sponsor principal et la réduction d'un million de francs de son budget pour 2011 n'altèrent pas les certitudes de Roger Brennwald. "Nous sommes plus forts que jamais", affirme le directeur des Swiss Indoors.
"2000 personnes sont concernées par l'organisation du tournoi. Près de 700 entreprises nous accompagnent, poursuit-il. Cette année, le budget se chiffre à 20 millions de francs. Je crois que nous avons atteint une certaine limite. Nous avons effectué ces dernières années les investissements que nous devions faire". Il est donc temps pour Bâle de réduire quelque peu la voilure.
Roger Brennwald envisage de modifier son concept de sponsoring après le retrait forcé de Davidoff. "J'ai des idées. Je suis sûr qu'elles vont aboutir, lâche-t-il. La raison en est simple: il n'y pas de meilleur événement en Suisse que ce tournoi".
Sur le plan sportif, Roger Brennwald se félicite bien sûr de la tenue, comme l'an dernier, de la finale "idéale" entre Roger Federer, avec lequel il a un accord jusqu'en 2012, et Novak Djokovic. "Même si je n'aime pas vraiment le jeu des comparaisons, nous n'avons pas à rougir avec Valence, qui organise également cette semaine un tournoi 500. La finale de dimanche va être diffusée au total dans 180 pays pour être suivie par près de 100 millions de téléspectateurs".
Roger Brennwald est, bien sûr, revenu sur la malheureuse absence de Stanislas Wawrinka. "Les Romands sont toujours les bienvenus à Bâle, glisse-t-il amusé. Mais j'ai une ligne de conduite. On se décide au mois de décembre ou au mois de janvier. Pas en juillet et en août quant tout est bouclé. Par ailleurs avec un prize-money de 1,7 millions d'euros, nous n'avons plus besoin d'offrir des garanties à tous les joueurs. Le label 500 se suffit à lui-même. Nous ne sommes pas le Challenger de Lugano !"

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS