Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré des recettes de primes en repli au premier trimestre, le directeur des finances de l'assureur zurichois Swiss Life, Thomas Buess, qui remplace depuis mars le directeur général Patrick Frost, en congé maladie, a estimé que l'entreprise a bien entamé l'année (archives).

KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER

(sda-ats)

Swiss Life a vu ses recettes de primes diminuer de 2% sur un an à 6,54 milliards de francs au 1er trimestre 2017. Les revenus issus des frais et commissions de l'assureur zurichois ont toutefois progressé de 3% à 340 millions.

Exprimé en devises locales, le tassement du produit des primes s'est limité à 1%, a annoncé mercredi Swiss Life. Les frais et commissions ont quant à eux progressé de 5% à taux de change constants.

"Swiss Life a bien commencé l'année", a commenté Thomas Buess, le directeur financier du numéro un helvétique de la prévoyance professionnelle, cité dans le communiqué. Pour mémoire, M. Buess assure l'intérim à la tête de Swiss Life, le directeur général du groupe, Patrick Frost, atteint de la maladie de Hodgkin, étant en congé maladie depuis fin mars.

Les produits directs des placements ont légèrement diminué, passant d'une année à l'autre de 1,05 à 1,04 milliard de francs. A fin mars 2017, le rendement direct des placements non annualisé s'établissait à 0,7%, soit un niveau équivalent à celui présenté un an auparavant.

Le rendement net des placements non annualisé a en revanche fléchi à 0,5%, contre 0,7% douze mois auparavant. La baisse reflète la diminution des plus-values réalisées sur la période sous revue.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS