Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Swiss Life veut continuer à investir dans la propriété. "Nous voulons acheter chaque année pour un milliard de francs de biens immobiliers", déclare Patrick Frost. Le directeur général du premier assureur-vie helvétique ne croit pas à une crise sur le marché de pierre.

Avec environ 20 milliards de francs à son bilan, Swiss Life est le plus gros propriétaire privé du pays. Pour le patron de l'assureur, il n'y a pas de risques, estime-t-il dans un entretien au journal dominical alémanique "SonntagsBlick".

"Depuis dix ans, on nous met en garde contre une crise. Jusqu'ici, nous n'en avons même pas vu un signe. Au contraire, la Suisse demeure un marché immobilier attractif", dit Patrick Frost. "Ce marché reste stable grâce aux taux bas."

Pour rappel, l'assureur a publié vendredi un bénéfice net en hausse de 4% à 818 millions de francs au titre de l'exercice 2014. Il a notamment acquis au 1er octobre la firme allemande de courtage Corpus Sireo, à Cologne, pour 255 millions environ.

Mais la marque Swiss Life a perdu de sa visibilité. "Comme beaucoup d'autres entreprises, nous avons dû économiser pendant la crise financière et donc peu dépensé pour notre publicité", explique M. Frost, qui annonce dans la foulée deux nouvelles campagnes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS