Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour son dernier exercice en tant que société indépendante cotée, Swisslog a subi un tassement de sa rentabilité l'an passé. Malgré des ventes et des commandes en hausse, le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) du spécialiste argovien des solutions logistiques a fléchi de 6,8% au regard de 2013 à 19,1 millions de francs.

La baisse du bénéfice opérationnel reflète un environnement de marché difficile, notamment dans l'activité des automates de transport, laquelle affiche la plus forte rentabilité, explique mardi l'entreprise sise à Buchs et en passe d'être absorbée par Kuka. Les investissements dans la structure commerciale et le développement de nouveaux produits ont aussi pesé.

Dans son rapport provisoire, Swisslog ajoute que l'EBIT ne prend pas encore en compte les charges de 4,4 millions de francs passées dans le cadre de l'offre publique d'achat (OPA) du fabricant allemand de robots et de machines d'assemblage. En repli à 2,9%, contre 3,2% en 2013, la marge d'exploitation EBIT s'est elle inscrite dans le haut de la fourchette des attentes de Swisslog.

Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 5,8% à 669,6 millions de francs. Corrigée des effets monétaires, la progression s'est fixée à 7,5%. Les entrées de commandes ont elles aussi crû de 4,9% à 735,4 millions (+7,4% hors effets monétaires).

Evolution contrastée

Les deux divisions du groupe ont cependant enregistré des évolutions contrastées. L'unité Healtchare Solutions (HCS), spécialisée dans les équipements logistiques pour les hôpitaux, a souffert du recul des investissements dans le secteur en Amérique de Nord. Alors que les commandes ont légèrement fléchi de 0,5% à 215,8 millions de francs, les ventes se sont encore tassées de 3,2% à 204,5 millions.

L'EBIT de HCS a plongé de 15,9% à 13,2 millions de francs. Swisslog note que l'unité est toutefois parvenue à l'équilibre en Europe, alors que l'Asie a présenté une croissance jugée convaincante.

La seconde division, Warehouse & Distribution Solutions (WDS), active elle dans les équipements logistiques pour entrepôts et halles de stockage, a connu un exercice plus favorable. Les commandes ont gagné 7,2% à 519,5 millions de francs et les ventes 10,4% à 465,1 millions. L'EBIT a bondi de 23,9% à 14 millions.

Pour mémoire, Kuka avait lancé son OPA sur Swisslog à fin septembre 2014 , offrant 1,35 franc par titre, ce qui valorisait les quelque 250 millions d'actions de l'entreprise à 388 millions de francs. Détenant plus de 90% du capital-actions, le groupe allemand a annoncé en fin d'année son intention de décoter la valeur Swisslog de la Bourse suisse.

Reprise logique

Le rachat de Swisslog par Kuka s'inscrit dans une certaine logique, les deux principaux actionnaires du groupe alémanique, à savoir les Allemands Rudolf Grenzebach et Friedhelm Loh, à hauteur de plus de 40%, étant eux-mêmes d'importants propriétaires de Kuka. Swisslog présentera ses résultats définitifs le 5 mars.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS