Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La province de Qouneitra, géographiquement sensible, est frontalière de la partie annexée par Israël du plateau du Golan.

KEYSTONE/EPA/ATEF SAFADI

(sda-ats)

Les forces du régime syrien bombardaient intensivement dimanche à l'aube la province stratégique de Qouneitra, dans le sud de la Syrie, selon une ONG. Aucun bilan des combats n'était disponible dans l'immédiat.

"Les bombardements ont débuté vers 03h00 du matin et se poursuivent depuis plus de six heures", a indiqué le directeur de L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

"Quelque 800 missiles et obus ont été lancés contre plusieurs localités de la province et des combats acharnés au sol se poursuivent entre les forces du régime et les rebelles", a-t-il ajouté. Le responsable de l'ONG basée à Londres a fait état de la "reconquête d'une première localité, celle de Masshara."

"Les bombardements ont touché également des localités de la province de Deraa" à proximité de la zone ciblée à Qouneitra. La province de Qouneitra, géographiquement sensible, est frontalière de la partie annexée par Israël du plateau du Golan.

"Contrairement à Deraa, les avions de chasse ne sont donc pas intervenus depuis l'aube, tandis que les Russes ne participent pas, pour l'instant, à l'offensive", a assuré M. Abdel Rahmane.

Damas enchaîne les victoires

Après avoir sécurisé Damas et ses environs, les forces gouvernementales, soutenues par la Russie, ont lancé une offensive le 19 juin contre la province méridionale de Deraa. Elles ont réussi à faire plier les rebelles en moins de trois semaines.

Le sud syrien, plus que jamais dans le viseur du régime, est essentiellement composé de trois provinces: Soueida, déjà sous le contôle total du pouvoir de Damas, Deraa, acquise désormais à plus de 84% au régime et Qouneitra, contrôlée à 70% par des groupes rebelles ou djihadistes, contre 30% pour le régime, selon l'OSDH.

Fort du soutien de Moscou, le régime syrien accélère l'enchaînement des victoires depuis le début de l'année et contrôle désormais 61% du territoire syrien, selon l'OSDH. Le conflit syrien a déjà fait plus de 350'000 morts depuis mars 2011.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS