Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La participation de Thomas Lüthi dimanche au Grand Prix de Malaisie est fortement compromise. Le Bernois s'est cassé le pied gauche en chutant lors des qualifications. Il a été plâtré.

Déjà victime d'une grosse cabriole la semaine dernière en Australie, le pilote Kalex s'est encore fait très peur samedi sur le circuit de Sepang. Il est passé par-dessus son guidon en fin de séance, retombant avec violence sur le bitume. Il a roulé plusieurs fois sur lui-même au sol, manquant de peu de se faire écraser par sa moto. Sonné et souffrant du pied gauche, il a dû être évacué sur une civière.

L'Emmentalois a ensuite repris ses esprits, avant de passer des examens médicaux. Les premiers, effectués au centre médical du circuit, n'ont rien révélé d'inquiétants. Mais ceux passés ensuite à l'hôpital ont permis de constater une fracture à son pied gauche.

Dans ces conditions, il semble peu probable que Thomas Lüthi puisse s'élancer dimanche matin à Sepang, où il a signé le cinquième temps des qualifications. Il risquerait en effet fortement d'aggraver sa blessure. S'il devait renoncer, cela signifierait la fin de ses rêves de sacre mondial en Moto2. En retard de 29 points au championnat du monde sur l'Italien Franco Morbidelli, auteur de la pole position samedi, le Bernois est condamné à s'imposer dimanche pour rester dans la course au titre, sachant qu'il ne restera ensuite qu'un seul Grand Prix, le 12 novembre à Valence.

Marc Marquez chute aussi

Etonnant 4e en Australie, Jesko Raffin est rentré dans le rang en ne prenant que la 24e place des qualifications de Moto2 à Sepang. Quant à Dominique Aegerter, il a renoncé à prendre le départ au lendemain du décès de son chef d'équipe, Stefan Kiefer.

En MotoGP, l'Espagnol Dani Pedrosa (Honda) s'est offert la pole position, tandis que son compatriote et coéquipier Marc Marquez, en lice pour accrocher son quatrième titre mondial, a chuté (sans gravité) et n'a pas fait pas mieux que septième.

Aux côtés de Pedrosa, le Français Johann Zarco (Yamaha Tech3) et l'Italien Andrea Dovizioso (Ducati) complètent la première ligne. Les sept premiers pilotes ont terminé dans un mouchoir de poche, tous dans la demi-seconde, à l'issue d'une séance de qualifications très disputée où Pedrosa, et ses 30 victoires en Grand Prix, a pu faire parler son expérience dans le final face au "rookie" Zarco.

Marc Marquez vise un nouveau titre de champion du monde, et son avance de 33 points sur Andrea Dovizioso, le dernier à pouvoir le dépasser au classement des pilotes, alors qu'il ne reste qu'une course après la Malaisie, lui offre des perspectives réjouissantes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS