Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Thomas Minder et son comité descendent dans l'arène pour défendre leur initiative "contre les rémunérations abusives", soumise en votation le 3 mars prochain. La loi actuelle ne donne aucun droit aux actionnaires des sociétés cotées en Suisse en matière de rémunération des managers.

Après cinq ans de débats, le conseiller aux Etats Thomas Minder (Indépendant/SH) peut enfin se lancer dans la campagne en vue de la votation populaire. "Les huit millions de francs injectés dans la campagne soulignent l'avidité des top managers, défendus par economiesuisse", a expliqué le Schaffhousois jeudi devant la presse à Berne.

Actuellement, les sociétés ont la possibilité d'introduire volontairement un vote consultatif du système de rémunération. A ce jour, seules 49 sociétés parmi les cent plus grandes sociétés cotées ont décidé de le faire.

L'autorégulation ne fonctionne pas

Cela démontre que l'autorégulation ne fonctionne pas, a insisté Thomas Minder. Un changement dans la Constitution est donc nécessaire. Le vote du système de rémunération est un droit fondamental des actionnaires.

Pour faire face aux millions investis par les opposants, l'ancien procureur tessinois Paolo Bernasconi a invité les partisans à faire preuve de créativité pendant la campagne, en particulier sur les réseaux sociaux et la plate-forme www.superbonus2013.ch.

Renforcer le pouvoir des actionnaires

Le co-initiant Claudio Kuster a écarté un des arguments des opposants à l'initiative. Selon ces derniers, le contre-projet indirect adopté par le Parlement le printemps dernier pourrait entrer tout de suite en vigueur à l'inverse de l'initiative, qui prendrait plusieurs années. "Dans les faits, l'initiative pourrait plus rapidement produire ses effets", a-t-il insisté.

Thomas Minder a aussi fustigé le contre-projet indirect, qui ne reprend que 38% de ses revendications. Les excès doivent être punis pénalement, a-t-il souligné.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS