Toute l'actu en bref

Timea Bacsinszky reste fidèle aux quarts de finale à Roland-Garros. Pour la troisième année de suite, la Vaudoise s'est hissée en seconde semaine après son succès face à Venus Williams (5-7 6-2 6-1).

La joueuse de Belmont (no 30) a parfaitement manoeuvré l'Américaine (no 10), qu'elle avait déjà écartée l'an dernier en 8e de finale à la Porte d'Auteuil. Hormis un gros "black-out" dans le premier set, durant lequel elle a mené 5-1 avant d'encaisser six jeux de suite, elle a largement dominé les débats.

Entreprenante et agressive dès les premiers coups de raquette, s'efforçant de bien varier le jeu, Timea Bacsinszky a fait quasiment tout juste, à l'image par exemple des deux amorties gagnantes en revers qui lui ont permis de boucler la partie. Il faut dire qu'elle a aussi été bien aidée par Venus Williams, auteur d'un nombre de fautes directes rédhibitoires dans un tel match (45!).

Si l'on excepte son passage à vide du premier set, Timea Bacsinszky a poursuivi sur sa lancée des premiers tours, où elle n'avait laissé aucune chance à Sara Sorribes Tormo (6-1 6-2), Madison Brengle (6-0 6-2) et Ons Jabeur (6-2 6-2). Tous les signaux sont donc au vert pour la Vaudoise avant d'attaquer son troisième quart de finale sur la terre battue parisienne.

Victorieuse en 2015 en quart d'Alison Van Uytvanck, mais battue en 2016 par Kiki Bertens, elle en découdra cette année avec Kristina Mladenovic (no 13). La Française s'est offert dimanche le scalp de la tenante du titre, l'Espagnole Garbiñe Muguruza (no 4), 6-1 3-6 6-1.

Programmé mardi, sans doute sur le Central, ce "derby" francophone promet beaucoup. Il suffit en effet de se rappeler du dernier affrontement entre les deux joueuses, en février dernier en Fed Cup à Genève. Timea Bacsinszky s'était imposée à l'issue d'un match aussi acharné (7-6 4-6 7-5 en 3h17) que houleux, Kristina Mladenovic accusant la Vaudoise d'utiliser de manière abusive les temps morts médicaux.

Auteur d'une excellente saison jusqu'ici, et débarquée à Roland-Garros avec de grandes ambitions, Kristina Mladenovic est une miraculée à la Porte d'Auteuil. Victime d'un dos bloqué, elle avait failli sortir dès le 1er tour, durant lequel elle était menée 3-0 dans le troisième set par Jennifer Brady avant de s'imposer 3-6 6-3 9-7. La Nordiste s'était fait encore très peur au 3e tour face à Shelby Rogers: elle avait gagné ce match 7-5 4-6 8-6, remontant un débours de 2-5 dans le set décisif.

A chaque fois, Kristina Mladenovic s'en était sortie au mental, s'appuyant autant sur sa rage de vaincre que sur le public de Roland-Garros. Timea Bacsinszky est donc prévenue: il faudra se battre jusqu'au dernier point pour évincer mardi la Française.

ATS

 Toute l'actu en bref