Navigation

Tirs contre un bureau du premier ministre grec: pas de victime

Ce contenu a été publié le 14 janvier 2013 - 09:14
(Keystone-ATS)

Des inconnus ont tiré lundi au fusil d'assaut sur le siège de Nouvelle Démocratie, le parti du premier ministre grec Antonis Samaras, sans faire de victime. Plusieurs locaux appartenant à des partis politiques ont déjà été incendiés ces derniers jours.

"A environ 3 heures (2h00 en Suisse), les gardes ont vu deux hommes sortir d'une voiture noire et ouvrir le feu avec un fusil d'assaut Kalachnikov sur le bâtiment, qui était vide à cette heure-là. Une balle a traversé la fenêtre du bureau politique du premier ministre et neuf munitions ont été retrouvées sur le sol", a dit un policier grec.

Un porte-parole du gouvernement grec a jugé qu'il s'agissait d'une attaque symbolique contre M. Samaras. "C'est une escalade nouvelle et préoccupante de la part de ceux qui veulent faire régner la terreur dans notre société", a-t-il déclaré.

Cette flambée de violence semble liée aux récentes opérations de police pour déloger des squatters de bâtiments publics, provoquant de vives tensions avec le principal parti d'opposition de gauche Syriza.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.