Navigation

Tour de Romandie: Froome et Rui Costa en tête d'affiche

Ce contenu a été publié le 11 avril 2014 - 13:52
(Keystone-ATS)

Genève - Chris Froome contre Alberto Rui Costa. Telle sera l'affiche du prochain Tour de Romandie, programmé du 29 avril au 4 mai entre Ascona et Neuchâtel.
"Ce sont clairement les deux favoris", a reconnu le directeur de l'épreuve Richard Chassot, au moment de dévoiler devant la presse le casting 2014. Une édition qui devrait se jouer lors de deux journées clefs: en montagne le vendredi entre Le Bouveret et Aigle et sur le contre-la-montre final de Neuchâtel.
"Sur le papier, Froome partira avec un petit avantage puisqu'il excelle dans les chronos", a ajouté Richard Chassot à propos du Britannique de l'équipe Sky, qui avait survolé le Tour de Romandie l'an dernier avant de remettre ça trois mois plus tard sur le Tour de France.
"Mais Rui Costa a les moyens de le mettre en difficulté en montagne. Et contrairement aux années précédentes, il pourra compter sur une équipe totalement vouée à son service (réd: il a été transféré de Movistar à Lampre)", a ajouté le Fribourgeois en parlant du Portugais, champion du monde en titre et grand habitué des podiums sur les routes helvétiques, lui qui reste sur deux victoires au Tour de Suisse et deux 3es places au Tour de Romandie.
Froome et Rui Costa ne seront toutefois pas les seules figures de ce Tour de Romandie. "Nous avons la chance de compter au départ trois champions du monde", s'est ainsi réjoui Richard Chassot. Outre Rui Costa (course en ligne) et l'Allemand Tony Martin (contre-la-montre), la boucle romande verra aussi à l'oeuvre le roi du VTT, le Grison Nino Schurter, qui va s'essayer cette année à la route au sein de la formation Orica GreenEdge.
Côté suisse justement, ils seront treize au départ à Ascona, dont sept pour la seule équipe IAM. "Je m'attends à voir une équipe IAM très ambitieuse. Avec Mathias Frank, ils ont les moyens de viser le podium du classement général, voire le top 10. Un Sébastien Reichenbach ou un Marcel Wyss ont aussi les moyens de se mettre en valeur", a relevé Richard Chassot.
Parmi les grands absents de cette édition 2014 figure une nouvelle fois - et sans surprise - Fabian Cancellara. Un Bernois qui investit beaucoup dans les classiques du printemps et qui a pris l'habitude de souffler fin avril.
Le Britannique Mark Cavendish ne sera pas non plus au départ cette année. "Pourtant, le parcours fait à nouveau la part belle aux sprinters. L'étape Sion - Montreux leur semble notamment promise", a remarqué Richard Chassot, se félicitant en revanche de la présence de l'Allemand Marcel Kittel (Giant), "le meilleur sprinter du moment", selon ses termes.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?