Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cyclisme - Luis Leon Sanchez a remis ça au Tour du Romandie. Au lendemain de sa victoire à Charmey, l'Espagnol s'est imposé à l'issue de la 4e étape entre Bulle et Sion.
Pour la quatrième fois en autant de jours, cette étape s'est achevée au sprint. Un dénouement qui fait un peu "tache" pour ce qui devait être LA grande étape de montagne de cette édition 2012. Il faut dire que la longue descente sur Sion après la dernière difficulté (l'ascension de St-Martin) n'a pas favorisé les attaques des grimpeurs.
Au jeu des bonifications, Sanchez a ravi le maillot jaune de leader à Bradley Wiggins. Le coureur de Rabobank compte 9 secondes d'avance sur le Britannique. Tout se jouera dimanche lors de l'ultime contre-la-montre de Crans-Montana. Cet exercice devrait favoriser Wiggins. Reste que Sanchez ne part pas battu d'avance, lui qui a été trois fois champion d'Espagne du contre-la-montre. On rappellera que ce chrono se déroulera en côte, avec notamment la montée Mollens et Aminona (4 km à 10%).
L'un des seuls animateurs de la journée a été Johann Tschopp. Echappé avec cinq autres coureurs dans le Col des Mosses, le Valaisan a longtemps fait la course aux avant-postes. Accompagné du Russe Petr Ignatenko, le grimpeur de Miège est passé en tête au bas de la Piste de l'Ours à Veysonnaz (1'48 d'avance sur le peloton), l'avant-dernière difficulté de la journée. Les deux hommes étaient toutefois repris dans la descente.
L'autre Valaisan de BMC, Steve Morabito, a joué son rôle d'équipier en accompagnant Cadel Evans. L'Australien est toutefois resté très discret. Le tenant du titre aura bien du mal à conserver son bien, lui qui accuse 30 secondes de retard sur Sanchez au général.

ATS