Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - L'année 2012 a démarré de manière idéale pour Jo-Wilfried Tsonga.
Le no 6 mondial, qui avait profité du forfait de Roger Federer la veille, a conquis son 8e titre sur l'ATP Tour samedi à Doha. Il a dominé Gaël Monfils (ATP 16) 7-5 6-3 dans une finale 100 % française qui durait 118'.
Jo-Wilfried Tsonga (26 ans) avait soulevé deux trophées l'an passé, à Metz puis à Vienne, à chaque fois en indoor. Le finaliste de l'Open d'Australie 2008 disputait au Qatar sa troisième finale d'affilée après les deux perdues en fin d'année 2011 face à Roger Federer, à Paris-Bercy et au Masters de Londres. Samedi à Doha, il s'est montré plus efficace que Gaël Monfils tant au service (16 points perdus sur son engagement) qu'à la relance (3/3 sur ses balles de break).
Tombeur de Rafael Nadal en demi-finale, Gaël Monfils avait pourtant pris un départ idéal en signant le break d'entrée. Le Parisien de 25 ans conservait cet avantage après une première interruption due à l'humidité du court pour mener 5-3. Trop inconstant avec 27 fautes directes au total (18 pour son adversaire), "la Monf'" ne parvenait cependant pas à porter l'estocade.
Timide en début de partie, Jo-Wilfried Tsonga inversait la tendance en s'adjugeant les quatre derniers jeux du set, concluant sur un break "blanc". Plus percutant que son adversaire (23 coups gagnants contre 15), le Manceau - qui se faisait une frayeur en chutant dans le quatrième jeu de la seconde manche en raison de l'humidité - dominait plus nettement le deuxième set. Il s'emparait de la mise en jeu adverse à 3-2 et ne perdait que 4 points sur son service.

ATS