Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'abandon du taux plancher n'a pour l'heure que peu d'effet sur le marché de l'emploi en Suisse, à en croire les résultats du baromètre Manpower. Les perspectives d'embauche sont à nouveau positives au 2e trimestre 2015.

Sur les 750 employeurs interrogés entre le 14 et le 27 janvier, 11% prévoient une hausse de leurs effectifs, 5% une baisse et la grande majorité (82%) n'envisagent aucun changement.

La prévision nette d'emploi, après correction des variations saisonnières, atteint +4%, soit une hausse de 6 points par rapport au trimestre précédent et un résultat inchangé en rythme annuel, a indiqué mardi Manpower.

"Compte tenu du fait que l'enquête a été menée après l'abandon du taux plancher par la BNS, le 15 janvier dernier, il est particulièrement réjouissant de constater un tel optimisme dans les perspectives d'emploi", commente Patrick Maier, directeur général de Manpower Suisse, cité dans le communiqué.

Incertitudes élevées

Il reste cependant difficile d'évaluer à quel niveau ces prévisions seront tempérées par l'évolution du franc et ses répercussions sur la marche des affaires des entreprises, estime-t-il.

Et d'ajouter que les incertitudes liées à la mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse et la réforme de la fiscalité des entreprises auront un impact sur le marché de l'emploi dans les douze prochains mois.

Sur les sept régions sondées, cinq affichent des perspectives de recrutement positives. La région de Suisse centrale enregistre une nouvelle fois la prévision nette d'emploi la plus élevée (+18%), suivie de près par l'Espace Mittelland (+17%).

Pessimisme au Tessin

A l'inverse, les employeurs du Tessin sont les plus pessimistes (-10%). La région lémanique (-5%) enregistre la plus forte chute en comparaison annuelle.

Par secteur d'activité, les branches de la construction et des services publics et sociaux, chacune à +18%, affichent la prévision nette d'emploi la plus élevée. De l'autre côté, le secteur commerce, à -12%, présente le plus fort recul en comparaison annuelle.

Au niveau international, la tendance favorable enregistrée lors des trois derniers trimestres semble se poursuivre. Dans le monde, 40 pays sur 42 prévoient d'accroître leurs effectifs au 2e trimestre 2015. Seuls le Brésil (-1%) et l'Italie (-6%) sont orientés à la baisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS