Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les démences séniles sont trop souvent méconnues. Selon une étude de l'institut gfs-zürich, seuls 35% des 40 ans et plus se sentent bien ou très bien informés. Pour combler ce vide, Alzheimer Suisse et Pro Senectute lancent une nouvelle campagne de sensibilisation.

"L'ignorance engendre la méfiance", estiment les deux associations pour qui il est urgent de réduire la stigmatisation des personnes atteintes de démence. Elles lancent sur le site internet memo-info.ch des portraits-vidéo de gens concernés qui encouragent à parler ouvertement de la maladie.

La campagne "Alzheimer ou une autre forme de démence peut toucher tout le monde" s'impose au vu des défis que ces maladies vont représenter pour la société dans les années à venir. Les proches ont besoin de conseils et de soutien au quotidien. Or l'information est actuellement encore trop lacunaire.

Selon l'étude de gfs, seuls 53% des personnes interrogées par gfs peuvent s'imaginer prendre soin d'une personne atteinte de démence. Un tiers croit que la prévention est impossible. Le sondage effectué par téléphone auprès de 1013 personnes en mai dernier présente un taux d'erreur de 3,1%.

Selon Alzheimer Suisse et Pro Senectute, le nombre de personnes souffrant de telles maladies aura probablement triplé d'ici 2050, à environ 300'000. Le site www.memo-info.ch propose des informations essentielles sur les signes précurseurs des démences, les possibilités de prévention et de traitement, ainsi que les adresses des principaux centres de compétence.

www.memo-info.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS