Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une fausse alerte lundi sur la présence de substances explosives au domicile britannique de la famille victime de la tuerie des Alpes a entraîné l'évacuation des environs de la maison, située à Claygate, près de Londres. En France, l'enquête a connu une avancée avec la révélation qu'une seule arme avait été utilisée.

Environ quatre heures après avoir fait évacuer les environs de la maison des al-Hilli, en raison de la présence de "substances potentiellement explosives", la police du Surrey a indiqué en début d'après-midi que "les éléments trouvés ce matin" n'étaient finalement "pas dangereux".

Ces produits ont été découverts quand la perquisition de cette demeure cossue, entamée samedi, a été "étendue au cabanon dans le jardin". La police du Surrey a autorisé les voisins immédiats à regagner leur domicile, tout en maintenant un cordon de sécurité autour de la maison.

Une équipe d'artificiers britanniques avait été appelée "par mesure de précaution", avec un camion du "Royal Logistics Corps" qui a quitté les lieux peu après midi. Les policiers ont appliqué un protocole destiné à "lever le doute", a expliqué une source proche de l'enquête, ajoutant que "la perquisition pourrait durer trois ou quatre jours supplémentaires".

Une seule arme

Côté français, une avancée de taille a eu lieu: une source proche de l'enquête a indiqué qu'une seule arme avait été utilisée dans cette tuerie qui a coûté la vie le 5 septembre à Saad al-Hilli, 50 ans, son épouse Iqbal, tous deux Britanniques, ainsi qu'à la grande-mère maternelle, de nationalité suédoise.

Les deux fillettes du couple, âgées de 4 et 7 ans, ont survécu à la fusillade survenue sur une route forestière de Chevaline, en Haute-Savoie. Le quatrième mort est un cycliste français. Près de 25 douilles avaient été retrouvées sur la scène du massacre, d'une "sauvagerie inouïe", selon le procureur de la République d'Annecy Eric Maillaud.

D'après les premiers examens balistiques, qui doivent être formellement confirmés, l'arme utilisée serait un pistolet automatique de calibre 7,65 mm, un calibre moyen considéré comme ancien par des experts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS