Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'incendie qui s'est déclaré le 9 juin 2011 dans le tunnel du Simplon a été provoqué par des vandales ou des voleurs. Le rapport d'enquête des autorités italiennes affirme que des inconnus ont ouvert la porte arrière d'un wagon de marchandises avant son passage dans le tunnel.

Une bâche du véhicule s'est décrochée, est entrée en contact plusieurs fois avec le caténaire à l'intérieur du tunnel et a pris feu après un court-circuit. Des parties métalliques de la bâche ont peut-être aussi touché la ligne ferroviaire.

Les enquêteurs ont conclu que la porte ouverte était la cause du décrochage. Dès le départ du train, celle-ci a immédiatement entraîné un courant d'air, qui a soulevé la bâche.

Indices d'un acte criminel

D'après les investigations des spécialistes du Ministère des transports italien, l'incendie résulte d'un acte "illégal". Une entaille a été découverte sur la bâche de l'un des cinq wagons de marchandises restés intactes, une preuve que des inconnus ont agi à proximité du train.

Les enquêteurs n'ont par contre pas pu déterminer où les faits se sont déroulés. Pour des raisons techniques, ils ont éloigné le scénario de la porte arrière mal fermée par négligence. Le rapport mentionne qu'une telle situation aurait entraîné d'autres conséquences.

Contrôles à effectuer

Le Ministère des transports italien a fait plusieurs recommandations dans son rapport. Les trains devraient être encore mieux contrôlés avant leur départ et des vérifications intermittentes devraient avoir lieu après les longs arrêts. Un dispositif moderne de contrôle des trains sera installé sur le parcours concerné.

L'incendie, qui s'était déclenché sur sol italien, n'avait pas fait de blessés mais occasionné d'importants dégâts matériels. Le rapport des autorités italiennes comprend également les constats que leur ont transmis les enquêteurs valaisans. Dans sa dernière édition, la "NZZ am Sonntag" a rapporté la cause de la catastrophe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS