Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le PS répète qu'il faut agir maintenant pour éviter que la Confédération ne doive voler une nouvelle fois au secours des grandes banques comme l'UBS. Il a présenté les premiers résultats de l'étude qu'il a commandée sur la problématique des entreprises "too big to fail".
L'étude confirme une présomption socialiste, ont déclaré le président du parti Christian Levrat et le conseiller aux Etats Alain Berset. "La garantie publique de facto que doit fournir l'Etat menace non seulement l'équilibre financier de la Confédération et de la place économique suisse, mais aussi l'Etat de droit, la paix sociale et le fonctionnement du marché", ont-ils dit.
Le fait est qu'aujourd'hui, la Confédération se retrouve contrainte de voler au secours de l'UBS ou du Crédit Suisse en cas de coup dur.
Cela a été le cas en 2008 et un nouvel épisode de ce type pourrait bien entraîner le pays entier dans un gouffre financier, a rappelé le PS.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS