Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'UBS n'opère plus de transactions avec les territoires palestiniens. La banque l'a fait savoir à l'une de ses clientes qui voulait verser une cotisation à Urgence Palestine-Vaud. Selon elle, la décision de ne plus traiter avec la Palestine remonte à septembre 2008.
L'information, révélée par "La Liberté", a été confirmée samedi par l'établissement. "La décision de limiter les versements à destination de certains pays comme les territoires palestiniens découle soit de sanctions internationales soit d'une évaluation propre de la banque", a expliqué Serge Steiner, porte-parole d'UBS.
Les versements à des organisations humanitaires reconnues comme l'ONU ou la coopération suisse (DDC) restent néanmoins possibles, a-t-il précisé.
Ce n'est pas la première fois que les banques suisses suspendent leurs activités dans certaines régions du monde jugées sensibles. En 2006, l'UBS et Credit Suisse avaient cessé leurs transactions avec Cuba. L'UBS s'est aussi retirée de l'Iran, de la Birmanie, du Soudan, de Corée du Nord et de Syrie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS