Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Aujourd'hui toute personne normalement constituée ne voudrait pas que la Suisse entre dans l'Union européenne (UE)", a lâché jeudi le conseiller fédéral Ueli Maurer lors d'une interview dans le magazine allemand "Die Zeit". Pour le chef du Département fédéral de la défense (DDPS), l'UE a fortement perdu de sa crédibilité.

Si la Suisse était entrée dans l'Espace économique européen (EEE), elle se serait trouvée, selon Ueli Maurer, dans une santé économique bien plus mauvaise, sans compter que le pays aurait été limité dans sa marge de manoeuvre commerciale. "L'EEE aurait mené la Suisse vers une profonde dépression", a-t-il déclaré à "Die Zeit".

Avec les accords bilatéraux, la Suisse a choisi le chemin de la liberté, a poursuivi le conseiller fédéral, avant de préciser qu'il n'était pas par principe contre cette voie, sauf dans les cas où les accords pesaient sur l'autonomie helvétique.

"La Suisse est tout simplement un modèle à succès", a assuré M. Maurer. "Nous sommes la meilleure économie du monde, les gens admirent notre démocratie, nous sommes un pays avec beaucoup de vertus, un modèle d'avenir", a-t-il encore noté.

ATS