Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le prince Philip lors de la parade des Royal Marines mercredi sur le parvis du palais de Buckingham, à Londres.

KEYSTONE/AP pool PA/YUI MOK

(sda-ats)

Le prince Philip, duc d'Edimbourg et mari de la reine Elizabeth II, a accompli mercredi son 22'219e et dernier engagement officiel. A 96 ans, il a assisté à une parade des Royal Marines à Londres.

L'événement avait une importance particulière pour le prince. Ce dernier avait servi au sein de la marine britannique durant la Seconde Guerre mondiale.

Le prince Philip ne se retire pas totalement de la vie publique. Le palais de Buckingham a indiqué qu'il pourrait à l'avenir accompagner la reine, 91 ans, lors de certains événements. Le prince assure le patronage de 785 organisations qu'il continuera à soutenir durant sa retraite.

D'un tempérament fougueux et doté d'un humour réputé corrosif, le prince Philip seconde son épouse, plus réservée, depuis son accession au trône en 1952. "Il est un mélange de drôlerie et de rigueur", a déclaré son biographe, Gyles Brandreth, sur la radio BBC 4.

La dernière sortie de celui qui s'est décrit comme "l'expert mondial des inaugurations de plaques" a mis un point final à 65 ans d'un parcours qui l'a conduit à honorer 22'219 engagements en solo. Il a aussi effectué 637 visites officielles à l'étranger et prononcé près de 5500 discours, selon des statistiques compilées par le palais de Buckingham.

Des gaffes

Une activité qui faisait de lui "le membre le plus occupé de la famille royale", a estimé M. Brandreth. "Chaque année, lui et la princesse Anne (sa fille, ndlr.) se disputaient pour savoir lequel de deux en faisait le plus. Je pense que ça lui manquera".

Son tempérament opposé au "politiquement correct" lui a fait commettre des gaffes, parfois aux relents xénophobes. "Vous vous battez toujours à coups de lances?", a-t-il ainsi demandé à un Aborigène lors d'une visite en Australie en 2002.

Ennuis de santé

Le duc d'Edimbourg a connu plusieurs ennuis de santé ces dernières années. Il a été hospitalisé deux nuits en juin après une infection.

La reine, qui à 91 ans est la doyenne mondiale des monarques, a aussi diminué le nombre de ses apparitions publiques, même si elle n'entend nullement abdiquer. Son fils et héritier, le prince Charles, la représente de plus en plus dans les voyages à l'étranger, tout comme ses petits-fils Harry et William.

ATS