Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En visite en Chine, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann estime qu'un accord de libre-échange avec Pékin pourrait être finalisé avant la fin de l'année. La Suisse pourrait ainsi être le premier pays européen à conclure un tel traité avec le géant asiatique.

La Suisse devra ouvrir plus son marché aux produits agricoles chinois que ce qu'elle le souhaitait jusqu'à présent. En contrepartie, Pékin doit faire le même pas dans le secteur de l'industrie, a indiqué le chef du Département fédéral de l'économie après sa rencontre avec le ministre chinois du commerce Chen Deming.

La Suisse va perfectionner son projet sur ce thème d'ici au 15 août avant de le soumettre aux Chinois. De son côté, elle attend de la Chine qu'elle améliore ses propositions sur l'industrie.

Rencontre en septembre

La prochaine ronde de négociations en vue de l'accord bilatéral pourrait démarrer en septembre. La première intention de créer un accord de libre-échange avec la Chine remonte au début 2010.

M. Schneider-Ammann est convaincu que la Suisse n'est pas la seule demandeuse d'un accord: avec ce dernier, la Chine pourra aussi profiter du pouvoir d'innovation de l'industrie suisse.

Droits de l'homme

Lors de ses rencontres ministérielles, M. Schneider-Ammann a également abordé le thème des droits de l'homme. Il a notamment échangé avec Yin Weimin, ministre du Travail et de la sécurité sociale, sur la gestion durable en matière sociale.

Le chef du DFE a confronté le ministre du commerce chinois aux exigences que lui ont transmises les organisations d'entraide suisses. Chen Deming a bien réagi et a relevé que des relations économiques plus intenses pouvaient aussi amener à une société plus transparente et à un plus grand respect des droits fondamentaux, a noté le conseiller fédéral.

Par ailleurs, Johann Schneider-Ammann a signé lundi à Pékin un mémorandum d'entente pour un parc éco-industriel sino-suisse. Celui-ci vise à soutenir et à promouvoir les technologies écologiques. Il doit être construit à côté de la ville de Zhenjiang.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS