Navigation

Un Américain condamné aux travaux forcés en Corée du Nord

Ce contenu a été publié le 07 avril 2010 - 05:01
(Keystone-ATS)

Seoul - La Corée du Nord a annoncé mercredi avoir condamné un ressortissant américain à huit ans de travaux forcés pour être entré illégalement sur son territoire. Le régime nord-coréen a déjà par le passé utilisé des Américains comme monnaie d'échange.
Or, Washington tente actuellement de faire revenir Pyongyang aux négociations sur son programme nucléaire.
Le mois dernier, les autorités de Pyongyang avaient annoncé la comparution imminente d'un Américain de 30 ans, Aijalon Mahli Gomes, originaire de Boston, entré sur leur sol en janvier. "Sa culpabilité a été confirmée au regard des articles appropriés du code pénal lors du procès", écrit l'agence KCNA.
"L'accusé a reconnu tous les faits relatifs à l'inculpation. La présence de réprésentants de l'ambassade de Suède pour témoigner du procès a été autorisée de façon exceptionnelle à la demande de la partie suédoise pour protéger les intérêts américains", poursuit l'agence officielle du régime.
Gomes enseignait l'anglais à Séoul depuis deux ans lorsqu'il a entrepris son voyage en Corée du Nord, ont dit ses collègues en Corée du Sud. Il pourrait avoir franchi la frontière pour soutenir un militant chrétien, entrée en Corée du Nord le jour de Noël pour y dénoncer la situation des droits de l'homme.

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?