Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un aviateur suisse a trouvé la mort samedi dans la province de Cotopaxi, dans le centre de l'Equateur, a annoncé dimanche la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) équatorienne. L'homme tentait de faire le tour du monde en ULM en vingt mois.

L'aventurier suisse était l'unique occupant de cet appareil. La DGAC n'a pas précisé les circonstances de la chute de l'appareil ultraléger motorisé (ULM).

Interrogé par l'ats, le Département fédéral des affaire étrangères (DFAE) a confirmé le décès d'un ressortissant suisse en Equateur. Il n'était pas en mesure de donner d'autres informations, pour des raisons de protection des données et de la personne.

Un proche du pilote a déclaré à l'AFP que l'appareil s'était écrasé contre le volcan Cotopaxi, dans la cordillère des Andes. Selon lui, l'ULM avait décollé de l'aéroport de Latacunga, ville située au sud de Quito. "Des unités de secours sont en route pour les lieux de l'accident aérien pour récupérer le corps" de la victime, a signalé la DGAC.

34 pays à parcourir

Sur son blog, où il racontait son périple, le Suisse déclarait qu'il comptait l'accomplir entre 2014 et 2016 et qu'il était destiné à récolter des fonds pour ouvrir un centre de chirurgie orthopédique au Burkina Faso.

L'aventurier suisse avait l'intention de survoler 34 pays, soit un total de 76'000 km, 384 heures de vol, et 106 atterrissages, a encore précisé la DGAC. Il était arrivé en Amérique du Sud après être passé par plusieurs pays européens et africains.

En Equateur, il devait passer par le port de Guayaquil (sud-ouest), les îles Galapagos (à 1000 km de la côté equatorienne) et par la ville andine de Cuenca (sud).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS