Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'adepte bernois de base jump Remo Läng a traversé samedi les Alpes en chute libre, une première. Vêtu d'un "wingsuit", une combinaison à ailes, il a sauté d'un avion Pilatus Porter à 8500 mètres d'altitude au-dessus de Verbier (VS).

Il s'est ensuite laissé porter à des vitesses atteignant 500 km/h en direction du sud, indique un communiqué de son équipe. Quatre minutes après le saut est venu le moment le plus délicat du vol: passer au-dessus du Grand Combin, qui culmine à 4314 mètres.

Exaltation

Remo Läng avait annoncé auparavant qu'il ne prendrait aucun risque et qu'il mettrait un terme à l'aventure s'il n'avait pas assez d'altitude. Il n'a pas pu dire à quelle hauteur il a finalement franchi le Grand Combin: "Mon altimètre n'a pas fonctionné", a-t-il précisé à l'ats. Mais il a pu survoler le sommet sans problème.

Plusieurs heures après son exploit, son exaltation était encore manifeste. Il n'a pas senti le froid, même s'il a fait -50 degrés lors du saut. Le vue était fantastique, a-t-il ajouté: "Le ciel était si dégagé que j'ai aperçu la mer au large de Gênes".

Sept minutes après avoir sauté d'un avion Pilatus et 26 kilomètres plus au sud, son vol a pris fin. Remo Läng a actionné son parachute avant d'atterrir sain et sauf à Aoste (I). Pour le premier vol en chute libre traversant les Alpes, le base jumper a pu compter sur une équipe de 20 personnes. "Tout a parfaitement marché", a conclu le sportif d'Orvin (BE).

ATS