Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un chef cuisinier américain a été reconnu coupable de meurtre au second degré jeudi après qu'il a admis avoir fait cuire les restes de sa femme durant quatre jours pour se débarrasser du corps, en 2009. Il a affirmé que sa mort avait été accidentelle.

L'homme, âgé de 49 ans, a déclaré à la police qu'il avait ficelé sa femme avec du scotch pour l'empêcher de s'enfuir. Il est ensuite allé dormir et l'a trouvée morte à son réveil, quatre heures plus tard. Il affirme avoir alors paniqué.

"Je l'ai fait cuire durant quatre jours, l'ai laissée refroidir et l'ai réduite en bouillie" avant de jeter les restes à la poubelle, a-t-il avoué aux enquêteurs. Le corps de sa femme n'a jamais été retrouvé après sa disparition en octobre 2009.

Tentative de suicide

Le procès a duré six jours. Le cuisinier connaîtra sa peine le 27 novembre et encourt une peine qui peut aller de 15 ans de prison à la perpétuité.

La procureure avait demandé à ce que le cuisinier soit jugé pour meurtre au premier degré, arguant que le décès de sa femme n'avait pas été accidentel. Mais les jurés, six hommes et six femmes, en ont décidé autrement après avoir délibéré durant cinq heures et demie.

L'homme a comparu sur une chaise roulante, résultat d'une tentative de suicide en février 2011 quand il a sauté d'une falaise de 25 mètres, après avoir avoué à sa petite amie du moment que la mort de sa femme avait été accidentelle. Il a aussi toujours affirmé à sa fille que la mort de sa femme était un accident.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS