Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

San Salvador - Dix-sept personnes sont mortes dans deux attaques de minibus de transport public dimanche par des membres présumés d'un gang, à Mejicanos, dans la banlieue nord de San Salvador, a-t-on indiqué lundi de source policière. Quatorze victimes sont mortes calcinées.
Dans une première attaque, des membres présumés de la Mara 18, le gang réputé le plus violent de la capitale salvadorienne, ont mis le feu à un minibus. Quatorze passagers, piégés dans le véhicule, sont morts carbonisés et douze autres ont été blessés.
Huit personnes suspectées d'avoir participé à cette attaque ont été arrêtées, a indiqué le sous-directeur de la police judiciaire, Howard Cotto.
Dans un autre incident dans la même localité, des membres d'une bande sont montés à bord d'un minibus et ont ouvert le feu, tuant un adulte et deux fillettes de 7 et 9 ans, a indiqué le commissaire de police Gersan Pérez.
"Nous irons jusqu'au fond de toute cette affaire parce qu'il s'agit d'un acte terroriste et nous n'allons pas permettre qu'il reste impuni. Des innocents sont morts", a affirmé le directeur de la police, Carlos Ascencio.
Avertissement à la ligne de busLa police ingore les mobiles de ces attaques, mais selon certaines sources il pourrait s'agir d'un avertissement aux patrons des lignes de minibus qui refusent de payer les gangs.
Fin 2009, le gouvernement du président Mauricio Funes a lancé une offensive contre la délinquance et a mobilisé 4000 soldats dans les rues pour seconder la police dans les tâches de maintien de l'ordre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS