Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le programme vise à inférer un risque de violence à partir du comportement et du parcours d'un individu (photo symbolique).

Keystone/DPA/CHRISTOPH SCHMIDT

(sda-ats)

Un psychologue médico-légal de Zurich a élaboré un programme visant à détecter la dangerosité d'un individu. Le logiciel "Octagon" est désormais proposé aux polices cantonales.

Il compile et analyse des indices de propension à la violence, tels que le degré de socialisation, un intérêt pour les armes, les délits commis ou des problèmes psychiques. D'après son concepteur Jérôme Endrass, interrogé jeudi par le journal Le Temps, ces critères sont en effet "plus déterminants que la pratique religieuse ou le style vestimentaire".

Le questionnaire développé par M. Endrass, qui travaille au Service d'application des peines du canton de Zurich, "explore 73 données tirées de la biographie des suspects". Il vise à inférer un risque de violence à partir de la psychologie, du parcours et du comportement d'un individu.

Jérôme Endrass, professeur aux universités de Zurich et Constance, avait développé un premier logiciel de détection de la dangerosité pour l'Allemagne. La police criminelle l'utilise depuis l'année dernière outre-Rhin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS