Navigation

Un nouvel atlas des oiseaux nicheurs en Suisse

Depuis les années 1990, le gypaète barbu (ci-contre) et d'autres espèces qui ont bénéficié de mesures de conservation ciblées ont vu leur population augmenter. A l'inverse, les oiseaux vivant en milieux agricoles, en particulier l'alouette des champs, ont enregistré un déclin (archives). KEYSTONE/ALEXANDRA WEY sda-ats
Ce contenu a été publié le 14 novembre 2018 - 11:37
(Keystone-ATS)

Ces vingt dernières années, les oiseaux des milieux agricoles ont vu leur population baisser alors que certaines espèces forestières ont enregistré une croissance. C'est ce qui ressort du nouvel atlas des oiseaux nicheurs 2013-2016 de la Station ornithologique suisse.

L'ouvrage, qui sera publié samedi, se base sur les recensements effectués entre 2013 et 2016 par plus de 2000 bénévoles, indique mercredi la Station ornithologique de Sempach (LU) dans un communiqué. L'atlas présente la distribution actuelle, la fréquence et la répartition de tous les oiseaux nichant en Suisse et au Liechtenstein.

Il illustre également les changements survenus depuis les années 1990. Outre plusieurs oiseaux forestiers, les effectifs de certaines espèces qui ont fait l'objet de mesures de conservation ciblées ont également augmenté. Il s'agit notamment de la huppe fasciée, du gypaète barbu et du vanneau huppé, précise la Station ornithologique.

Dans les milieux agricoles, en revanche, les populations d'oiseaux sont en déclin. En cause: une agriculture trop intensive, des fauches précoces et répétées ainsi que la destruction de haies et d'arbustes. Pour la Station ornithologique, cette évolution "doit urgemment être corrigée dans le cadre des futures politiques agricoles".

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article