Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un homme a tranché le nez et les lèvres de son épouse au Pakistan parce qu'elle consacrait davantage de temps à ses parents qu'à lui, a-t-il affirmé. La femme a été hospitalisée et sa vie n'est pas en danger, a indiqué un haut fonctionnaire du district de Musa Khel.

Ce cas de mutilations, qui n'est pas isolé, illustre à nouveau le niveau des violences domestiques subies par les femmes au Pakistan deux ans après qu'un projet de loi visant à les réprimer plus durement a été abandonné en raison de l'opposition des partis religieux.

Mariés depuis un an environ, l'homme de 22 ans et la femme de 18 ans "se disputaient souvent parce que la jeune fille passait plus de temps chez ses parents", a assuré le fonctionnaire, ajoutant que la police recherchait le mari.

Les ONG et associations de défenses des droits de la femme accusent régulièrement les autorités et la justice de laisser impunis ou presque les auteurs de violences à l'encontre des femmes.

ATS