Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le taux global de vacance de logements est passé de 0,8 à 0,9% dans le canton de Vaud. Un petit mieux qui n'empêche pas le canton de rester en situation de pénurie (photo symbolique).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Si elle reste faible, l'offre de logements vacants dans le canton de Vaud a légèrement augmenté en une année. Le taux global de vacance est passé de 0,8% à 0,9%.

Au 1er juin 2017, 3650 logements sont annoncés vacants dans le canton, indique jeudi Statistique Vaud. Cela représente 470 logements supplémentaires par rapport à l'an dernier.

Sur ces 3650 logements, 2655 sont disponibles en location. Le reste est destiné à la vente. Dans les détails, les objets en vente diminuent (-85) alors que ceux en location augmentent (+555).

Toujours pénurie

En atteignant 0,9%, le taux de vacance global augmente pour la deuxième année consécutive. En 2015, il était en effet à 0,7%. Reste qu'il y a toujours pénurie de logements dans le canton. "Il est d’usage de considérer le marché comme équilibré lorsqu’il affiche un taux de vacance de 1,5 %, ce qui n’est plus le cas depuis 1999", écrit ainsi Statistique Vaud.

Les habitants du district de Lausanne sont bien mal lotis puisque le taux y stagne à 0,4%. Mais il augmente légèrement dans sept des dix districts.

La détente concerne essentiellement les logements de une à trois pièces. Mauvaise nouvelle pour les familles, le taux de vacance pour les quatre et cinq pièces ne bouge pas (0,9%) et les logements de six pièces et plus sont moins nombreux (-30).

ATS