Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un professeur de mathématiques italien, inventeur d'un algorithme à l'origine de la création de Google, a lancé lundi depuis Padoue un nouveau moteur de recherche et réseau social, appelé Volunia. Il espère que celui-ci concurrencera le célèbre géant américain.

Le nouveau site dont le slogan est "seek and meet" ("cherche et rencontre") permet aux internautes non seulement de trouver plus vite une information contenue dans une page Internet mais aussi de voir ou communiquer avec les personnes qui regardent la page en question.

Selon son inventeur, Massimo Marchiori, les fonctions dont disposera Volunia seront utilisées à leur tour d'ici cinq ans par Google ou Yahoo.

Quatre ans de travail

M. Marchiori, qui présenta il y a 15 ans un moteur de recherche appelé Hyper Search basé sur un algorithme non breveté qui allait être repris par les fondateurs de Google, a enseigné au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Il est même entré en 2004, à 34 ans, dans la liste des 100 meilleurs innovateurs du monde de la "Technology Review" du MIT.

Cela fait quatre ans qu'il travaille sur le projet Volunia avec un entrepreneur sarde, qui a apporté une partie des financements.

Volunia, qui a fait l'objet d'un brevet aux Etats-Unis, a été lancé lundi en direction d'un nombre d'utilisateurs ciblés. Il sera toutefois étendu en 12 langues dont l'arabe, l'anglais, le japonais et le russe, dans les jours à venir.

ATS