Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le puissant typhon Nangka, qui a foncé sur l'île japonaise de Shikoku jeudi soir, a provoqué la mort d'une personne. Les autorités recommandaient à plus de 350'000 personnes de quitter les lieux.

Le typhon Nangka, accompagné de rafales allant jusqu'à 185 km/h, a touché les côtes près de Cape Muroto sur Shikoku, l'une des principales îles du pays aux environs de 16h00 a indiqué l'agence météorologique du Japon. La tempête se dirigeait vers le nord à 20 km/heure et était en passe de balayer Shikoku avant de frapper l'île principale de Honshu.

Des pluies torrentielles s'abattaient déjà jeudi après-midi sur Shikoku et la région devait plus tard être balayée par des vents violents. L'agence météorologique a émis des alertes aux inondations, vents violents, glissements de terrain et vagues géantes dans le sud du Japon.

Les autorités locales ont recommandé à près de 367'000 personnes se trouvant sur le passage du typhon d'évacuer les lieux, a indiqué l'agence de presse Kyodo. La chaîne publique NHK a indiqué que Nangka avait déjà tué au moins une personne et blessé 17.

L'agence Kyodo a déclaré que la personne décédée était un homme de 71 ans, dans la préfecture de Hyogo, qui tentait de renforcer ses fenêtres.

Les compagnies aériennes japonaises Japan Airlines et All Nippon Airways ont dû annuler plus de 177 vols intérieurs. Les compagnies de chemin de fer de la région ont renoncé à certaines de leurs dessertes, en particulier celles prévues tard dans la soirée.

ATS