Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le divorce est consommé entre Baselworld est les sous-traitants horlogers (archives).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

Un nouveau salon des sous-traitants horlogers verra le jour à La Chaux-de-Fonds. Des entrepreneurs déçus de Baselworld sont à l'origine du projet.

"C'est un projet magnifique pour la Ville et la région", a souligné à l'ats la conseillère communale de La Chaux-de-Fonds Sylvia Morel, revenant sur une information de la RTS. "La Chaux-de-Fonds est le berceau des sous-traitants. Organiser un salon à proximité des lieux de production est judicieux", estime la libérale-radicale en charge des finances et de l'économie.

La Ville va soutenir la manifestation dans la mesure de ses moyens. "Tout est en mouvement. D'autres personnes se sont manifestées depuis le reportage de la RTS jeudi soir", relève Sylvia Morel.

Manque de visibilité

Le salon, qui se tiendra fin mars en même temps que Baselworld, devrait se dérouler pour sa première édition à l'ancienne usine électrique. La manifestation commence à petite échelle, mais pourrait à l'avenir prendre de l'ampleur.

Le projet a notamment été lancé par l'entreprise locloise Bergeon, après l'échec de négociations avec Baselworld. Mécontents, les sous-traitants horlogers reprochaient à la grand-messe rhénane la hausse excessive des prix, la baisse de la fréquentation et une visibilité réduite pour le domaine d'activité.

"Les montants n'ont fait qu'exploser alors que la visibilité s'est réduite. Les branches annexes sont prétéritées depuis quelques années. La précédente édition était un peu le chant du cygne", a expliqué à la RTS le directeur général de Bergeon, Vladimir Zennaro.

Concentration sur les grandes marques

Lâché par les sous-traitants, Baselworld est en nette perte de vitesse. Historiquement événement incontournable de la branche, le Salon international de l'horlogerie et la bijouterie verra son nombre d'exposants divisé par deux en 2018.

Leur nombre ne sera que de 600 à maximum 700, contre 1300 en 2017. La manifestation, qui se tiendra du 22 au 27 mars, va se concentrer sur les plus grandes marques horlogères. Pour arrêter l'hémorragie, les exposants pourront bénéficier de prix de location réduits de 10%. Le salon va passer à six jours, contre huit jours cette année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS