Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Yann Marti a été sanctionné d'une amende de 5000 euros (5800 francs) par l'ATP pour son dérapage verbal au J. Safra Sarasin Swiss Open de Gstaad. Le Valaisan échappe en revanche à une suspension.

Disqualifié pour avoir insulté Severin Lüthi, le capitaine de l'équipe de Suisse de Coupe Davis, samedi après sa victoire au 1er tour des qualifications, Yann Marti s'est aussi vu retirer les six points ATP qu'il avait obtenus en gagnant ce match. Il doit également renoncer à sa prime de 2285 euros, a précisé mardi l'ATP.

Connu pour ses coups de sang, Yann Marti en veut à Severin Lüthi depuis une rencontre de Coupe Davis en 2015 à Liège contre la Belgique, pour laquelle le capitaine ne l'avait pas retenu pour jouer les simples, ce qui avait profondément vexé le joueur de Venthône.

Le Valaisan, actuel 806e joueur mondial, a déjà été sanctionné plusieurs fois dans sa carrière. En 2016 par exemple, il avait été suspendu quatre mois du circuit ITF (tournois Future) pour des écarts de conduite à répétition. Swiss Tennis lui avait aussi retiré tout soutien financier après les événements de Liège.

A en croire Jean-Marie Marti, le père et entraîneur du joueur, l'amende de l'ATP ne leur a pas été communiquée. "Si ça doit se faire, cela sera en fin de tournoi, pas avant. C'est le règlement qui le dit. Et si effectivement il devait y avoir une amende, nous ferions recours", a-t-il expliqué à Keystone-ATS.

Si Jean-Marie Marti admet du bout des lèvres que son fils n'aurait pas dû agir de la sorte, il avoue aussi le comprendre. "Cela fait 10 ans qu'il doit faire le poing dans sa poche. Nous allons d'ailleurs convoquer une conférence de presse dans 2 à 3 semaines pour expliquer pourquoi on s'acharne autant sur Yann depuis tant d'années", a-t-il dit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS