Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Confédération devrait financer une candidature grisonne aux Jeux Olympiques d'hiver 2022 à raison de 30 millions dans un premier temps. Le Conseil fédéral a décidé mercredi d'appuyer le projet, "une grande chance pour vendre positivement la Suisse", s'est réjoui le ministre des sports Ueli Maurer.

Ce serait aussi un moteur pour le développement national en rassemblant les Suisses derrière un projet commun. Les Jeux olympiques permettraient enfin de réfléchir à l'avenir des régions de montagne à l'horizon 2020-2030, a avancé le conseiller fédéral.

Si le CIO retient le projet de joutes à St-Moritz et Davos, Berne devra mettre la main au porte-monnaie. Les coûts d'une campagne de candidature sont évalués à 60 millions de francs, dont la moitié serait assumée par la Confédération si les Chambres fédérales donnent leur accord. La facture totale des Jeux Olympiques est estimée à 2,8 milliards par l'Association Grisons 2022.

L'expertise financière prévoit des recettes de 1,5 milliard; il reste donc un trou de 1,3 milliard à combler. Le Conseil fédéral s'est déclaré prêt à assumer un découvert d'un milliard de francs. A cela s'ajoutent des investissements dans des projets d'infrastructure à hauteur de 1,7 milliard.

Comité heureux

"Nous sommes très heureux", a réagi Christian Gartmann, porte-parole de l'association Grisons 2022, dans laquelle siègent également des responsables de Swiss Olympic. Il s'est félicité de la décision du Conseil fédéral de financer la moitié de la campagne et d'assurer une couverture d'un milliard de francs.

"Après des discussions intensives, le Conseil fédéral a décidé d'un soutien total à la candidature grisonne, c'est un signal très clair", a estimé M. Gartmann, interrogé par l'ats.

Choix définitif en 2015

La candidature devrait être déposée en septembre 2013. A la fin de 2014, le comité olympique sélectionnera les candidats et fixera le choix définitif en juin de l'année suivante. Jusqu'ici, sept autres villes ont annoncé un intérêt: Munich, Barcelone, Nice, Oslo, Cracovie et Zakopane (Pologne), Braso (Roumanie) et Lviv (Ukraine).

Le canton des Grisons n'a pas pris position mercredi. Il organise un conférence de presse sur ce sujet lundi. La Suisse a accueilli les Jeux d'hiver deux fois, à St-Moritz, en 1928 et 1948.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS