Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

San Francisco - Un gigantesque incendie déclenché par l'explosion d'une conduite de gaz, a fait au moins six morts à San Bruno, dans la banlieue de San Francisco, ont indiqué les pompiers vendredi. Les autorités californiennes craignent de voir le bilan s'alourdir.
Plusieurs dizaines de résidents ont été blessés, tandis que plus de 170 maisons ont été endommagées ou détruites par le souffle de l'explosion, survenue en fin de journée jeudi, et l'incendie qui s'en est suivi. San Bruno est une ville résidentielle située à trois km à l'ouest de l'aéroport international de San Francisco.
Le gouverneur adjoint de Californie, Abel Maldonado, a indiqué à CNN qu'il avait vu de nombreuses voitures encore garées devant certaines maisons soufflées ou endommagées. Il s'est dit "certain que nous allons retrouver des personnes qui n'ont pas réussi à s'en sortir".
Quelque neuf heures après l'explosion, le feu continuait partiellement à se consumer vendredi matin. M. Maldonado a expliqué que 53 maisons avaient été soufflées et que 120 autres avaient été endommagées. Au moins 38 personnes ont été blessées et certaines d'entre elles traitées pour de graves brûlures.
Ville en état d'urgence
L'état d'urgence a été déclaré pour la ville. Les services d'urgences des hôpitaux de la région ont été mis en état d'alerte.
"On dirait qu'une bombe a explosé", a lâché le gouverneur adjoint de l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis après s'être rendu sur place. Certains témoins ont rapporté que l'explosion avait creusé un cratère de plusieurs mètres de diamètre.
Le maire de San Bruno, Jim Ruane, a confirmé que l'explosion, qui s'est produite jeudi en fin de journée, était due à la rupture d'une importante conduite de gaz naturel.
"Une terrible tragédie s'est abattue sur notre ville", a dit M. Ruane. La priorité, a-t-il expliqué, est de "nous assurer que tous nos concitoyens sont en sécurité".
Feu propagé par le vent
Les quelque 200 pompiers envoyés sur place se sont vite retrouvés débordés par l'ampleur de l'incendie, qui dégageait une chaleur telle que les fenêtres de leurs camions, pourtant garés à bonne distance, se sont mises à fondre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS