Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La crue de l'estuaire du rio de la Plata, conséquence d'un fort vent de sud-est soufflant sur la région, a aggravé jeudi les inondations en Argentine, qui ont fait 3 morts. Six mille personnes sont toujours évacuées, selon les autorités.

Le vent de sud-est, appelé "la Sudestada", génère dans l'estuaire un courant inverse qui empêche en fait les rivières de se jeter dans le rio de la Plata, qui débouche dans l'Atlantique, expliquent les experts.

La rive gauche du rio de la Plata, en Uruguay, n'a, en revanche, pas été affectée. Ce phénomène a ainsi rendu la situation plus difficile dans les zones frappées par les inondations alors que les précipitations ont enregistré jeudi leur première baisse d'intensité depuis une semaine.

Les zones les plus touchées par les inondations sont les terres agricoles de la Pampa, des plaines fertiles parsemées de zones marécageuses.

Alerte inondation à Buenos Aires

Jeudi matin, une alerte inondation a été lancée pour la ville de Quilmes, banlieue sud de Buenos Aires, au bord du rio de la Plata, où certains quartiers étaient sous deux mètres d'eau.

Les fortes pluies tombées depuis une semaine ont notamment inondé la ville de Lujan, à 70 km de la capitale argentine. La cathédrale, principale attraction de cette ville de 100'000 habitants, est apparue comme un îlot au milieu des eaux. La rivière Lujan a dépassé de cinq mètres son niveau habituel.

Des routes ont été coupées dans la province de Buenos Aires et dans celle de Santa Fe, voisine. Selon le service de météorologie argentin, les pluies continueront jusqu'à vendredi suivi d'une une accalmie samedi.

ATS