Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les organisateurs du Geneva Open doivent respirer. Stan Wawrinka (ATP 23) sera finalement de la partie la semaine prochaine au Parc des Eaux-Vives, où il est double tenant du titre.

Le Vaudois a demandé et obtenu une invitation, lui qui n'avait pas trouvé d'accord financier avec les organisateurs. Il n'a disputé qu'un match cette année sur terre battue, dimanche dernier à Rome pour sa rentrée après ses trois mois supplémentaires de pause forcée. Il avait subi la loi de Steve Johnson. Il a un besoin impératif de jouer - et de gagner - des matches avant Roland-Garros, où il aura une place de finaliste et 1200 points (sur les 1685 qu'il totalise!) à défendre...

La venue de Stan Wawrinka compense largement les forfaits de dernière minute de David Goffin (ATP 10) ou du grand espoir Denis Shapovalov (ATP 29), même si les patrons du tournoi ATP 250 genevois auraient forcément préféré que le nom du Vaudois viennent s'ajouter à ceux du Belge et du Canadien dans le tableau final. Vainqueur de trois tournois du Grand Chelem, Stan Wawrinka peut attirer la foule, même si les prévisions météorologiques sont pessimistes.

Les organisateurs n'ont en revanche pas réussi à attirer d'autres gros poissons comme Novak Djokovic ou Kei Nishikori (qui étaient opposés en quarts de finale à Rome) dans leurs filets. Ils ont attribué les deux autres wild cards à Fabio Fognini (ATP 21), sacré à Gstaad l'été dernier et quart de finaliste à Rome, et à David Ferrer (ATP 38), ex-no 3 mondial et ancien finaliste de Roland-Garros et du Masters.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS