Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La touffeur de New York pose bien des problèmes aux joueurs de l'US Open. Roger Federer, lui, semble bien encaisser le coup, comme lors de sa victoire de jeudi contre Benoît Paire.

Le Maître se félicite de son choix de préparation.

"Je n'aime pas les boissons chaudes, enlevez-moi ça", a plaisanté le Bâlois en regardant une bouteille d'eau censée être fraîche. Mais la chaleur et la forte humidité qui règnent actuellement sur New York ne permettent pas aux boissons de rester fraîches longtemps.

"Je me suis dit, avant le tournoi, que cela pouvait effectivement être une de ces années très chaudes", explique Federer après avoir sorti sans histoire Paire (7-5 6-4 6-4). "Mon idée était d'aller d'abord à Dubaï, où il fait très chaud, mais je ne voulais pas m'éloigner de ma famille. J'ai donc changé mes plans."

Le Bâlois a ainsi préféré voyager plus tôt que prévu vers les Etats-Unis, afin de "me préparer aux conditions que j'allais rencontrer ici". Un pari qui a l'air, pour l'instant, gagnant.

"Ce n'était pas mal du tout et ma performance (contre Paire) a une signification importante pour moi", poursuit le Maître, convaincu par sa préparation. "Si tu t'entraînes dans la fraîcheur tout le temps, la chaleur et l'humidité te frappent d'un coup. Et tu n'es tout simplement pas prêt. Peu importe ton état de forme: l'humidité peu avoir raison de toi. Je pense que j'ai fait le bon choix."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS