Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse grelotte depuis le retour de l'hiver mardi. Les températures deviendront négatives en plaine mercredi et plus glaciales dès vendredi soir. Les CFF seront en "alerte maximale" en fin de semaine, d'autres entreprises de transport restant sur le qui-vive.

La vague de froid qui a gagné la Suisse était accompagnée de chutes de neige, parfois fortes, mobilisant les services de la voirie dans plusieurs villes. La neige a perturbé le trafic routier en particulier dans les cantons de Fribourg et de Vaud.

En Valais par exemple, la route reliant Fully à Buitonnaz a été fermée en raison d'un risque d'avalanche, a indiqué le site du Touring Club Suisse.

La circulation des poids lourds a aussi été affectée par les conditions météorologiques: un tronçon de l'A13, près de Coire (GR), leur a été fermé, de même que l'accès au poste de douane de Bardonnex (GE).

Le trafic aérien et ferroviaire a parfois été brièvement retardé mardi. En raison de chutes de neige, le trafic a été interrompu sur la ligne de chemin de fer reliant Le Châtelard-Frontière (VS) à Chamonix-Mont-Blanc (en France).

Des victimes en Europe centrale

Jusqu'à dimanche, voire lundi, le mercure pourrait indiquer entre -14 et -22 degrés en moyenne montagne, indique meteonews. La bise renforcera la sensation de froid: les températures ressenties seront comprises entre -15 et -20 degrés sur le Plateau et entre -25 et -40 degrés par exemple sur les pistes de ski exposées au vent.

Les CFF mobiliseront 360 personnes supplémentaires ce week-end pour assurer la bonne marche du trafic ferroviaire. Elles seront affectées au déblaiement des quais, à briser la glace formée dans des tunnels ou à dégripper des aiguillages à l'aide d'un chalumeau, a dit à l'ats Frédéric Revaz, porte-parole des CFF.

L'Europe est également touchée par le froid. Les basses températures ont fait de nouvelles victimes lundi dans certaines régions d'Europe centrale, notamment en Pologne, en Lituanie et en République tchèque. Depuis le début de l'hiver, 53 personnes sont mortes de froid en Pologne.

ATS